Glacier du Grand Méan

Un paysage aux airs de la Patagonie Argentine dans notre belle France !

C’est à ce jour la plus belle randonnée que j’ai pu faire et à deux reprises ! Il ne s’agit pas seulement que du glacier, mais de toute la claque visuelle que vous allez traverser pour y parvenir. En passant par la vue 360° du Cirque des Evettes, le Pont Romain, la Reculaz, le Lac Laiteux des Evettes et enfin le point culminant. C’est un spectacle du début à la fin mais non sans difficulté. Et je crois que c’est la première raison pour laquelle cette randonnée est dans mon top 1.

Ce superbe endroit est situé en Savoie, et il faudra atteindre presque les 3 000m d’altitude pour le contempler. Le départ de randonnée se trouve à quelques mètres de Bonneval-sur-Arc, un adorable village dont je vous glisserais des photos en fin d’article. Il vaut vraiment le coup, c’est même un passage obligatoire !

Pour se garer sur le parking du point de départ, il vous faudra payer l’entrée pour passer la barrière. Une heure = un euro, et ça va jusqu’à 7euros grand maximum même si vous y resté la journée entière. Vous trouverez l’itinéraire du point de départ sur l’application VisoRando mais aussi le trajet du sentier, autrement, voici les coordonnées GPS du parking : 45.373619,7.090276 . La randonnée annonce en moyenne une durée de 7h AR et au niveau difficile. Je vous recommande donc de commencer très tôt le matin.

A titre d’exemple, la première fois en juillet 2020 nous y sommes restées de 7h à 14h environ (sachant que nous n’avions pas réussi à trouver le glacier). La seconde fois, en juillet 2022, nous avons entamé la randonnée à 8h et nous sommes arrivés au parking à 17h ! Prévoyez large pour les pauses, les repas au-dessus, les pauses pour se reposer et contempler.

Arrivé au pied du sentier, il faudra toujours suivre le sentier du Refuge des Evettes GRP. C’est un sentier plutôt agréable, d’un niveau moyen couvert de terre et de grosses pierres. Au bout d’une petite heure, arrivé au prochain balisage, on vous propose de suivre deux itinéraires pour le Refuges des Evettes, soit un de 35min et qui grimpe pas mal les premiers mètres (celui que nous avons choisi), soit un autre de 55min et d’après ce que je sais, c’est très technique, il faut se tenir à des câbles pour escalader des pierres sur une pente raide.

Après deux heures en tout, vous atteignez la première partie ; le Refuge avec une vue sur tout le Cirque des Evettes. Une vraie merveille ! Si la première fois il y avait beaucoup de neige ce qui rendait le paysage encore plus beau, il y a quelques jours, pour cette seconde ascension nous n’avons pas eu cette chance .. Mais ce lieu en vaut la chandelle !


Avec un peu de chance, vous aurez la compagnie de chamois et bouquetins. En 2020, ils étaient à coté du Refuge, mais cette année nous les avons tous croisé au bord du Glacier.


Après une pause repas au Refuge (si vous souhaitez vous restaurer, pensez à prendre de l’espèces, le paiement en carte n’est pas possible), vous devrez partir en direction du Pont Romain qui annonce 15 minutes de marche. C’est un sentier principalement en descente mais assez difficile à certain moment. Plusieurs chemins existent mais ils se dirigent tous au pont. Sur place, vous longerez la Reculaz à la superbe couleur bleue. La force du courant est impressionnante. Il vous faudra traverser le pont pour ensuite aller en direction de deux merveilles, soit le Lac Laiteux des Evettes où le chemin sera plat, soit le Glacier où vous devrez gravir un dénivelé plutôt difficile et non stop pendant environ 1h30.


En 2020, nous n’avons malheureusement pas trouvé le glacier car à partir de l’escalade des pierres, le sentier n’était pas balisé et il y avait beaucoup de neige où il n’y avait aucune trace de pas pour nous guider. Après 1h20 de marche, épuisées, avec des symptôme du mal aigu des montagnes, l’arrivée d’un orage, et en se rendant compte que nous nous étions complètement perdues et trompées de chemin car nous n’avions pas l’application VisoRando, nous sommes descendues jusqu’au lac laiteux qui était cette année-là, absolument magnifique.


Cette année, mon objectif, ma revanche même, était définitivement de trouver le sentier car il faut savoir que celui-ci n’est pas balisé et difficile à trouver. Il faudra alors vous guider grâce aux cairns que vous trouverez. Il s’agit de tas de cailloux disposés les uns sur les autres en équilibre que les randonneurs empilent pour plusieurs raisons : montrer le chemin et indiquer que c’est le bon, marquer son passage, souhaiter bonne chance. A partir du moment où vous suivrez les cairns, le sentier se déploiera sous vos pieds et vous n’aurez plus qu’à les suivre pour trouver le chemin jusqu’au Glacier, qui, après beaucoup d’efforts physiques se dressera devant vous.


Quelle satisfaction de l’atteindre ! Depuis le temps que je rêvais d’y retourner et d’admirer ce beau panorama. Il est néanmoins malheureux de se dire que c’est la dernière fois que je le verrais comme ça étant donnée qu’il recule et fond d’année en année.. Il y a plusieurs années encore, le lac n’existait absolument pas, c’était entièrement recouvert du Glacier..


Temps de marche

Nous avons fait de très longues pauses pendant cette randonnée mais en règle générale, nous étions dans les temps. Du parking jusqu’au Refuge, nous avons mis 2h au lieu des 1h35 annoncées (pas mal de pause crème solaire car le soleil tapait dès 8h). Du refuge au Pont Romain 20 minutes au lieu de 15 minutes et du Pont Romain au Glacier, 1h30 au lieu de 1h20 annoncées sur la balise. En revanche, la fatigue physique et émotionnelle accumulées nous a fait perdre beaucoup de temps pour le retour. Du Glacier au Refuge environ 1h10 puis du Refuge au parking 1h20 de descente.

Randonnée au niveau difficile qui vous demandera une bonne condition physique et surtout un bon équipement. Si certaines personnes comme nous ont tout enchainé en une journée, d’autres préfèrent dormir au Refuge pour tenter l’ascension du Glacier le lendemain. Attention également au mal aigu des montagnes et des symptômes que ça engendre chez vous. Faites quelques pauses pour vous acclimater à l’altitude.

Si au retour de randonnée vous êtes toujours en forme, je vous recommande de faire un tour à la cascade du pont de Lame où coule l’eau de la Reculaz que vous aurez longé plus haut sur la montagne. C’est d’ailleurs à cet endroit qu’a été tourné le film Belle et Sébastien.


Par la suite, en sortant du parking, vous serez obligé de tomber face au village de Bonneval-sur-Arc, un vrai coup de cœur tellement il est rempli de charme. Je vous recommande vivement d’aller vous balader là-bas voire même de vous poser sur une terrasse. Le village est tout petit et se fait rapidement à pied.

Donnez-vous le droit de vous sentir chez vous .. ailleurs

Maud Grsl

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close